Circuit Ski & Vol

Autour du Mont Blanc

Andy Busslinger, Fred Souchon et Kari Eisenhut ont décidé de faire le tour du massif du Mont Blanc à ski et en parapente. Il ne s’agissait pas d’accomplir un grand exploit physique, ni de relever un quelconque défi en vol. Ils ne se sont fixé qu’une seule règle : tout est permis, l’essentiel est de prendre du plaisir. Pour gagner de l’altitude, ils ont utilisé les remontées mécaniques, le train et les transports publics. Pour descendre, ils ont suivi les pistes damées, se sont enfoncés dans la poudreuse et ont fait des vols dynamiques. Le chemin en soi était l’objectif, le plaisir était au rendez-vous et leur voyage a duré trois jours.

 

Les cartes des pistes et les schémas des domaines skiables sont étalés sur la table. On peut y lire les noms des stations chics de sports d’hiver comme Chamonix, Albertville, Megève et Courmayeur. La veille du départ le trio se penche sur les cartes dans le chalet de Fred à Chamonix. Ils laissent libre cours à leur créativité pour imaginer comment ils vont enchaîner les téléphériques, les téléskis et les trains les uns aux autres, comme on enfile des perles sur un collier. Ils souhaitent faire le meilleur usage des stations de ski des deux pays pour réaliser ce tour du massif du Mont Blanc. Fred est le local de l’étape, Kari et Andy ont de l'expérience dans cette façon de voyager.

Une façon quelque peu nouvelle de faire ce tour

Click. Click. Les chaussures de ski entrent dans leurs fixations. Il est temps de se mettre en route. Le trio part de Vallorcine au nord de Chamonix. Ils empruntent la télécabine qui mène au sommet de la Tête de Balmes, où le vent est parfait à cette heure matinale. Les trois pilotes étalent leurs ailes et profitent d’une séance parfaite de soaring et de snowkiting. Après plus d’une heure passée dans ce paysage hivernal, c’est le retour dans la vallée. Prochaine étape : Chamonix. Deux télésièges et une séance de glisse plus tard, ils se retrouvent tous les trois à la gare de Bellevue. “De là-haut la vue est magnifique. On a le Mont Blanc juste devant le nez et, loin au-dessus de nous, le vent chasse la neige fraîche de la crête. Le panache de neige semble s’étendre sur des kilomètres. Voler jusque là-haut serait impossible aujourd’hui. Ce qui est encore plus fascinant, c’est qu'ici, à 1800 mètres les conditions sont en revanche très bonnes”, explique Andy.

„C’était une façon complètement différente de voyager. On montait, on descendait, notre but était simplement de poursuivre le voyage et de revenir à notre point de départ.“

Andy Busslinger

En état d’apesanteur

Le deuxième jour commence tôt : le réveil sonne à sept heures. Une longue et magnifique journée attend le trio dans le Val d’Arly. Au-dessus, au décollage, c’est vent arrière. Sur le versant, sous le vent de cette montagne, le décollage qui doit leur permettre de rejoindre Megève est condamné. Ils sont contraints de redescendre un peu pour pouvoir décoller avec un léger vent de travers. Quelques remontées mécaniques, quelques heures de soleil et autres moments de bonheur plus tard, Fred, Kari et Andy profitent d’un nouvelle séance de snowkite. L’après-midi touche lentement à sa fin et finit par disparaître avec les derniers rayons de soleil. Il n’y a presque plus personne sur les pistes. Quoi de plus beau que de faire des grands virages, faisant voler des gerbes de neige vierge, puis de remonter encore et encore pour savourer pleinement cette sensation d’apesanteur sous son aile? Ils se posent finalement à Albertville, après être passés de la neige damée à une verte prairie. Ils sont passés d’une saison à l’autre en quelques minutes. C’est cela aussi la magie du vol en parapente.

„Quand il n’y a plus personne sur les pistes en fin d’après-midi, tu peux décider  si tu préfères descendre à ski ou en vol. C’est super cool!“

Fred Souchon

Entre deux mondes

Le périple continue vers La Rosière. Au loin, le Mont Blanc dévoile la face raide et sauvage du versant italien. Les plus de 2 000 mètres de ce terrifiant mur sud rendent cet itinéraire vers le célèbre sommet considérablement difficile. “Regarder une montagne aussi célèbre sous ses différentes faces m’a toujours fasciné. Notre périple en Vol et Ski nous a menés dans les endroits les plus divers en un temps record,” comme l’explique Fred. Le prochain décollage se trouve sur le versant italien et amène les trois aventuriers dans le Val d’Aoste : un café italien, des rues étroites  et l’odeur des pâtisseries fraîchement cuites qui flotte dans l’air. De là, Andy, Kari et Fred prennent le car jusqu’à Courmayeur. Les arêtes du Mont Blanc sont plus proches que jamais et occupent une place encore plus dominante dans le paysage. Il est juste là, imposant et majestueux.

La télécabine de Heilbronner les amène en un éclair à 3 462 mètres. Elle les catapulte littéralement dans un environment de haute-montagne. La vue d’ici est tout simplement phénoménale. Les conditions aussi sont parfaites. " Nous étalons une dernière fois nos ailes au Col des Flambeux et nous entrons dans l’univers immense des glaciers. Nous planons au-dessus de la Vallée Blanche jusqu’à Chamonix, entourés par toutes ces montagnes gigantesques : la Dent du Géant, les Grandes Jorasses, l’Aiguille Verte… C'est tout simplement impressionnant. " s’enthousiasme Fred.

„Un périple dans un décor impressionnant, et avec des points de vue à couper le souffle sur les plus hautes montagnes d’Europe. Tu n'as pas besoin d’avoir un niveau exceptionnellement haut de ski ou de vol, mais tu as vraiment besoin de beaucoup de place dans ta tête pour stocker toutes ces grandes impressions et expériences.“

Kari Eisenhut

L'Equipement

Le Team

Fred Souchon

Fred est un pilote de parapente, un alpiniste et un guide de haute-montagne enthousiaste. Sa profession est d’être guide-secouriste à Chamonix.

En savoir plus