Un super Couple

Traversée des Alpes en tandem

Pilote ou navigateur? Ou bien l’inverse? Selon l’humeur du jour, et en inversant les rôles, Céline Mehouas et Sébastien Remillieux ont traversé les Alpes en partant de leur village dans le sud de la France jusqu’en Slovénie. Arrivés à leur but ils avaient volé pendant 530 km sous leur voile tandem, et ils avaient parcouru à pied les 430 km restants. Alors que les aventuriers de Volbiv sont généralement tenus de prendre des décisions individuelles, cette équipe de deux membres est parfaitement complémentaire. Cela élargit le spectre des possibilités et enrichit cette aventure partagée. Un plaisir partagé est un plaisir qui vaut double!

8 jours au lieu de 8 heures

Le démarrage est poussif. Une vague de chaleur s’est installée sur toute l’Europe, si bien que la masse d’air semble de plus en plus stable. Ce n’est pas propice au vol et c’est trop chaud pour la randonnée. Ils commencent à sentir les 36 à 40 kgs d’équipement de vol et de bivouac qu’ils doivent se partager à eux deux. “ Il nous a fallu toute une semaine pour aller de chez nous à Barcelonette jusqu’au nord des Alpes françaises. J’avais parcouru la même distance en vol l’année précédente en moins de huit heures " comme l’explique Sébastien quelque peu frustré. Même si le couple ne s’est pas vraiment fixé d’objectif, ils aimeraient bien arriver en Slovénie avant la fin de leurs quatre semaines de congés. Mais malgré tout, Céline et Sébastien mettent derrière eux leur inquiétude de voir ce premier " retard ", et décident de prendre chaque jour comme il vient.

„Ca nous a pris huit jours pour parcourir la distance qu’on avait couverte en huit heures l’année dernière. C’est vraiment frustrant, mais on ne peut rien faire contre la météo.“

Sébastien Remillieux

Le début des vacances

Leur moral remonte au fur et à mesure qu’ils prennent de l’altitude, et particulièrement quand ils atteignent les plus hauts sommets des Alpes. Leur premier grand vol de distance le long du versant sud du massif du Mont Blanc jusqu’en Italie est impressionnant. " On a désormais laissé la maison derrière nous pour de bon, et à partir de maintenant on découvre de nouveaux territoires inconnus. Les vacances ont commencé. " dit Céline. Et surtout ils profitent aussi du temps passé en plein air et des nuits sous la tente. Une routine quotidienne se met lentement en place : trouver un endroit pour la nuit, planter la tente, préparer le repas, dormir, tout remballer, faire un plan et décider. Mais quelle est la réelle distribution des rôles? " On décide ensemble et c’est chacun son tour pour tout, que ce soit en l’air ou sur le sol. Sébastien, malgré tout, est celui qui pousse à avancer et prend l’initiative du vol. Moi, de mon côté, je suis parfois plus hésitante et je le calme un peu, " dit Céline dans un sourire.

Les deux partenaires couvrent la plus grande partie de la distance à travers l’Italie du nord en volant. Les conditions sont prometteuses, même le jour où Céline et Sébastien survolent le lac de Côme et se dirigent vers le Valtellina –  les thermiques sont forts et c’est bien venté ; des conditions de vol exi-geantes. Sébastien est le " commandant de bord " pour ce vol, heureusement car Céline n’est pas trop à l’aise dans de telles conditions. Mais à eux deux ils avancent bien et au cours de l’après-midi apparaît le Piz Bernina : c’est le sommet de 4000 mètres le plus à l’est des Alpes. Une nouvelle étape est fran-chie, donc un moment de satisfaction. Pour célébrer ce vol de 94 km, ils s’offrent à tous les deux une bonne glace italienne.

„Ce vol de 94 km était le plus long que j’aie fait en tandem. Avec le Piz Bernina derrière nous et une bonne glace en perspective, c’était vraiment la journée parfaite.“

Sébastien Remillieux

Emotions et fatigue

Céline et Sébastien sont en route depuis 16 jours. La fatigue commence doucement à se faire sentir pour eux. “ On la combat en essayant de rester méthodiques pour ne pas faire d’erreurs " dit Céline. Ca a été un moment difficile de ce voyage? " Oui, " répond Sébastien, " Une fois j’ai oublié de bien attacher mon sac à dos avant de décoller. On a eu beaucoup de chance parce que j’ai pu le rattraper en l’air et le rattacher. Mais c’est juste le moment qu’elle a choisi pour exprimer librement ses émotions et me dire ce qu’elle pensait de cet incident… C’est l’inconvénient d’être un couple, " dit-il en souriant.

Maintenant ou jamais

Le matin du 22è jour Céline a posé la PIBI en Autriche. La Slovénie n’est plus très loin, mais le ciel est gris. Il va falloir marcher. Après un vol imprévu le lendemain, ils ont découvert un décollage possible sur la carte, près de la frontière avec la Slovénie. " C’est pour demain ou jamais " dit Sébastien. Mais les prévisions météo pour le lendemain ont l’air maussades, et ils doivent d’abord atteindre ce site de décollage, à 15 km à vol d’oiseau et après une montée de 1000 mètres. Et il est déjà 18h30...

Malgré tout - aussitôt dit aussitôt fait. Après une randonnée de dingue, à la lumière d’une éclipse lunaire, le couple parvient au décollage à 3h30 du matin. Ils n’ont pas vraiment le temps de dormir : au lever du soleil Céline pilote adroitement le tandem vers le ciel entre les arbres et les remontées mécaniques. Après un planer de 10 minutes, les pieds du couple se posent enfin sur le sol slovène.  Ils ont atteint leur objectif. Encore quelques kilomètres de marche jusqu’à l’arrêt de car le plus proche, et c’est la fin des vacances.

Les deux reviennent en bus et en train et sont de retour au travail trois jours plus tard. Depuis trois semaines et demie, ils ne vivent que l'instant présent, le luxe pur. " Sébastien ne voulait pas du tout rentrer à la maison ", nous dit Céline en riant.

„Au cours de ce voyage, nous avons beaucoup appris sur nous mêmes et sur le vol ; nous avons pu découvrir des endroits magnifiques dans les Alpes, où nous aimerions retourner.“

Céline Mehouas

L'Equipement

Le Team

Céline Mehouas et Sébastien Remillieux

Céline Mehouas et Sébastien Remillieux vivent à Barcelonnette dans le sud de la France et sont tous les deux des physiothérapeutes. Ils volent en parapente depuis environ 8 ans et ont tous les deux une li-cence de pilote de tandem. Ils ont déjà une certaine expérience de Volbiv ensemble, dont une traversée des Pyrénées.