Au-dessus des Volcans

Un voyage dans les îles éoliennes

Des poissons locaux, des citrons frais, du bon vin… Les sept îles éoliennes au sud de l’Italie fleurent bon la Méditerranée, de bout en bout. Adi Geisegger et Mélanie Weber sont allés jusqu’à la péninsule de Lipari pour rendre visite à Antonio La Duca. Dans leurs bagages : deux ailes légères XI. Leur objectif : explorer les îles depuis le ciel, avec les pilotes locaux. 

"Le paysage de la côte est apparu très rapidement. Une brise marine salée soufflait sur nos visages tandis que, partis de Milazzo, nous approchions en bateau rapide de Lipari, l’une des sept îles éoliennes", raconte Adi Geisegger. De loin, les îles éclataient de blancheur. Jadis, on exploitait ici une carrière de pierre ponce blanche comme neige, envoyée dans le monde entier. Il en reste des gorges longues d’un kilomètre, qui s’étendent sur toute l’île.

A leur arrivée sur l’île, le couple est accueilli par Antonio La Duca. Adi et Mélanie avaient fait la connaissance du parapentiste sicilien au cours d’un voyage en Sicile. C’est alors qu’il leur avait parlé avec enthousiasme des conditions de vol dans les îles éoliennes. Trois ans plus tard, Adi et Mélanie allaient enfin découvrir ces fameuses conditions par eux-mêmes, et ils étaient donc impatients de revoir Antonio sur le quai du port de Lipari. C’est là qu’il les a accueillis avec exubérance et leur a prédit la meilleure météo possible pour le lendemain.

„Naturellement, Mélanie et moi avons tout de suite été ravis de cette perspective. Est-ce qu’on pourrait vraiment voler dès le lendemain? J’étais bien content d’avoir fait une exploration préalable chez moi sur Google Earth. Notre idée était de remonter l’une de ces gorges à pied jusqu’au décollage.“

Adi Geisegger

Adi, Mélanie et Antonio sont partis de la plage de Canneto. Ils voulaient suivre la gorge pendant environ trois kilomètres pour atteindre le décollage du Monte Saint Angelo à 594 mètres d’altitude. Le ravin est profond de plusieurs centaines de mètres. La nature unique de la pierre semble tout à la fois fascinante et menaçante. Plus ils montent plus le paysage s’élargit et plus la vue s’ouvre sur les six autres îles. Une sensation d’atmosphère méditerranéenne devient palpable. Ici, plus haut, la roche change progressivement, la pierre ponce cédant la place à de l’obsidienne volcanique.

„En montant vers le décollage, on passe le long du volcan. Une mince couche de fumée s’en échappe dans une ambiance quasi-mystique, et l’odeur de soufre s’intensifie.“

Adi Geisegger

Une fois qu’ils ont décollé, une vue incroyable se révèle à leurs yeux. "En-dessous, ce sont les gorges d’une blancheur de neige contrastant avec le vert des arbres et des buissons. Devant nous, c’est la mer d’un bleu profond et au loin on aperçoit le Stromboli et son volcan en activité" s’enthousiasme Adi; "L’aile jaune de Mélanie faisait un contraste saisissant avec tout ce décor : des couleurs si éclatantes qu’elles en sont presque trop kitsch." Nous avons parfois la chance d’enrouler au-dessus du volcan et de partir vers l’île voisine. Les conditions du jour ne permettent pas au trio de l’atteindre, mais ils peuvent profiter d’un merveilleux vol de soaring leur offrant la vue sur la mer et un retour sur la plage de Canneto pour se poser.

„Ils atterrissent sur la plage, où un apéro les attend pour conclure cette journée.“

Adi Geisegger

Après ce vol unique, Adi, Mélanie et Antonio sont plus qu’euphoriques. Ils vérifient la météo du lendemain pour s’apercevoir qu’elle semble parfaite pour le volcan de la prochaine île. Mais cela est une autre histoire. Pour l’instant le trio doit tout d’abord profiter de son apéritif, et boire à la santé de ce magnifique vol tout en laissant leur regard se pénétrer de la vaste vue sur la mer.

L'Equipement

Le Team

Melanie Weber

Melanie a découvert le ­parapente il y a sept ans. En tant que pilote de Marche & Vol, de paramoteur et de vol de distance, elle aime ­explorer de nouveaux domaines de vol, et s’est ainsi retrouvée dans ce voyage de découverte.

Antonio La Duca

Antonio vole depuis plus de 20 ans. Lorsqu'il vole, il est fasciné par la troisième dimension et les nouvelles limites qui peuvent être découvertes.

Adi Geisegger

Adi vole en parapente et en delta depuis le début des années 1990. Depuis on peut fréquemment ­croiser ce photographe et réalisateur de films en l’air avec son paramoteur.